DENIS GAGNON POUR BEDO

Par Elsa Vecchi

Cette semaine, il n’était pas question de rater la présentation de la collection de Denis Gagnon pour la marque montréalaise BEDO. À la première heure, nous fonçons avec Guillaume, mon acolyte chéri, à l’Opus dans l’une des très jolies suites de l’hôtel de la rue Sherbrooke.

Photo: Denis Gagnon et Elsa Vecchi – Crédit: Guillaume Alcaraz.

Je découvre avec joie une collection à l’image du travail du créateur : glamour et rock. En tout, ce sont 35 modèles super accesibles à toutes (de 30$ à 300$). Denis me confie: « C’est très intéressant de travailler avec une grosse compagnie comme BEDO et c’est franchement une autre facette de la mode. Il faut penser des modèles commerciaux, accessibles, en résumé : c’est synthétiser l’essentiel de la mode ». Et l’essentiel de sa mode, il l’a parfaitement synthétisé, renouant encore une fois avec les zippers, il se joue des noirs et vient éclairer cette magnifique collection de touches de brun et de bleu pétrole. On y retrouve sa célèbre robe en jersey déclinée sous toutes les coutures : drapée, asymétrique, seconde peau, épaulée de cuir ou de zip argenté… le blouson d’aviateur en cuir, l’une de ses pièces fétiches, des vestes très ajustées et épaulées (en cuir ou coton) à porter sur un jean slim, un manteau à la carrure masculine… des broderies brillantes et des paillettes qui viennent éclairer un pantalon smoking, sans oublier les fameux t.shirts à l’effigie du designer: un clin d’oeil sans aucune once de mégalomanie. Le designer reste égal à lui-même: modeste, drôle et « travailleur » comme il s’amuse à le répéter. Y-aura-t-il une suite? La réponse est: « nous avons signé pour une collection »… Affaire à suivre…

En résumé: c’est du Denis Gagnon pur jus : edgy et efficace – de quoi se réjouir – à découvrir dans 14 boutiques de la chaîne au Canada, dès le jeudi 26 août.

Photos: Guillaume Alcaraz

À 48 ans, le designer québécois, véritable virtuose du cuir, cumule enfin les succès et les reconnaissances tant mérités. Cerise sur le gâteau d’anniversaire, il s’apprête à fêter ses 10 ans de création au Musée des Beaux Arts de Montréal, faisant de lui le premier créateur québécois à entrer au Musée (je vous l’annonçais, il y a quelques mois de cela). Nous y serons…

Je profite de cette belle journée pour vous annoncer 2 autres infos mode. Michel Brisson ne devrait pas tarder à déménager sa boutique de la rue Laurier pour plus grand, un peu plus haut dans Outremont.

Philippe Dubuc devrait ouvrir très prochainement une boutique à Québec.

Share
Cet article a été publié dans MODE avec les mots-clefs , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

2 Commentaires

  1. Publié le 28 mai 2010 à 11 h 14 min | Permalien

    Aperçu discret mais qui nous laisse tout de même miroiter quelques beautés :) Merci Elsa pour ces petites rencontres inédites!

  2. Elsa
    Publié le 28 mai 2010 à 11 h 40 min | Permalien

    Merci! Plein d’autres photos à venir…